Plusieurs personnes handicapées et membres d'associations ont présenté, mercredi, un cahier de recommandations à la Société régionale wallonne du transport (SRWT, gestionnaire des TEC) puis au cabinet de Philippe Henry, en charge des transports publics en Wallonie. Au terme d'une discussion, le ministre a accepté d'agir pour rendre les transports en commun plus accessibles.

Il a reconnu qu'il restait de nombreux efforts à fournir en termes d'accessibilité des arrêts, des procédures d'aide à l'embarquement, des systèmes d'annonces sonores et visuelles des arrêts, et autres moyens facilitant l'usage des transports en commun pour les handicapés. "Un travail de concertation maximale est nécessaire pour trouver des solutions", a-t-on indiqué au cabinet du ministre.

Par cette concertation, Philippe Henry entend un dialogue tripartite entre les délégués des associations de personnes handicapées, la SRWT et les transports en commun, et le ministre lui-même.

Le cahier de recommandations était présenté à l'approche de la signature du nouveau contrat de gestion qui liera, du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2015, la Région wallonne, le groupe TEC et la SRWT. Ce contrat définit le cadre dans lequel les transports en commun seront organisés, notamment leurs missions et objectifs, et les critères de satisfaction financiers et qualitatifs. "Tous les bus du groupe TEC devraient être accessibles aux PMR à l'horizon 2015-2016", a précisé le cabinet du ministre.

LeVif.be, avec Belga

Plusieurs personnes handicapées et membres d'associations ont présenté, mercredi, un cahier de recommandations à la Société régionale wallonne du transport (SRWT, gestionnaire des TEC) puis au cabinet de Philippe Henry, en charge des transports publics en Wallonie. Au terme d'une discussion, le ministre a accepté d'agir pour rendre les transports en commun plus accessibles. Il a reconnu qu'il restait de nombreux efforts à fournir en termes d'accessibilité des arrêts, des procédures d'aide à l'embarquement, des systèmes d'annonces sonores et visuelles des arrêts, et autres moyens facilitant l'usage des transports en commun pour les handicapés. "Un travail de concertation maximale est nécessaire pour trouver des solutions", a-t-on indiqué au cabinet du ministre. Par cette concertation, Philippe Henry entend un dialogue tripartite entre les délégués des associations de personnes handicapées, la SRWT et les transports en commun, et le ministre lui-même. Le cahier de recommandations était présenté à l'approche de la signature du nouveau contrat de gestion qui liera, du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2015, la Région wallonne, le groupe TEC et la SRWT. Ce contrat définit le cadre dans lequel les transports en commun seront organisés, notamment leurs missions et objectifs, et les critères de satisfaction financiers et qualitatifs. "Tous les bus du groupe TEC devraient être accessibles aux PMR à l'horizon 2015-2016", a précisé le cabinet du ministre.LeVif.be, avec Belga