"Vous faites un métier merveilleux mais (...) compliqué. Parfois même dangereux", a-t-il affirmé en adressant ses voeux à la presse belge et internationale au Palais d'Egmont à Bruxelles. "La liberté de la presse est une donnée fondamentale de nos sociétés démocratiques et nous devons sans cesse faire attention à la protéger", a ajouté M. Goffin (MR), qui est également ministre de la Défense. Selon lui, "la liberté de la presse garantit bien plus qu'une pratique sans contrainte pour les journalistes, elle garantit également le droit à chaque citoyen d'avoir une information neutre, elle garantit le droit à ne pas être d'accord et à le dire, à l'écrire et à le diffuser sur autant de supports que nécessaire et aussi souvent que nécessaire". "La profession journalistique est un pilier de notre démocratie. Et vous trouverez toujours en moi un allié afin que vous puissiez vous exprimer librement, même si parfois vous êtes très critiques envers les responsables politiques", a ajouté le chef de la diplomatie belge. Il a aussi évoqué la "concurrence déloyale et malhonnête" engendrée par la création et la propagation de fake news. (Belga)

"Vous faites un métier merveilleux mais (...) compliqué. Parfois même dangereux", a-t-il affirmé en adressant ses voeux à la presse belge et internationale au Palais d'Egmont à Bruxelles. "La liberté de la presse est une donnée fondamentale de nos sociétés démocratiques et nous devons sans cesse faire attention à la protéger", a ajouté M. Goffin (MR), qui est également ministre de la Défense. Selon lui, "la liberté de la presse garantit bien plus qu'une pratique sans contrainte pour les journalistes, elle garantit également le droit à chaque citoyen d'avoir une information neutre, elle garantit le droit à ne pas être d'accord et à le dire, à l'écrire et à le diffuser sur autant de supports que nécessaire et aussi souvent que nécessaire". "La profession journalistique est un pilier de notre démocratie. Et vous trouverez toujours en moi un allié afin que vous puissiez vous exprimer librement, même si parfois vous êtes très critiques envers les responsables politiques", a ajouté le chef de la diplomatie belge. Il a aussi évoqué la "concurrence déloyale et malhonnête" engendrée par la création et la propagation de fake news. (Belga)