Les souverains ont visité le camp, dont le crematorium, en compagnie du ministre-président de la Communauté germanophone Oliver Paasch. Ils ont ensuite déposé une couronne de fleurs en commémoration des victimes et assisté à la remise à la Fondation Buchenwald de la tenue de prisonnier du baron belge André Simonart. Ce dernier, professeur en pharmacologie à l'Université catholique de Louvain, avait été incarcéré au fort de Breendonck avant d'être déporté au camp de Buchenwald. A l'issue de la guerre, il était devenu le président du musée du Fort de Breendonk. Sa famille souhaitait remettre sa tenue de prisonnier à la Fondation Buchenwald depuis longtemps.

La visite royale en a été l'occasion. Le baron André Simonart fut l'un des plus de 4.200 Belges à avoir été détenus au camp de Buchenwald ou dans l'un des camps satellites entre 1940 et 1945. Plus de 500 Belges y sont morts.