Par moments, Destatte semble être un homme qui crie dans le désert, même si ses thèses sont étayées par un nombre impressionnant de chiffres et d'histogrammes. Dans ses analyses, il est inhabituellement dur sur la situation en Wallonie et la responsabilité de l'élite politique wallonne à cet égard. C'est une attitude qui ne vaut pas beaucoup d'amis à l'ancien chef de cabinet du ministre de la Politique scientifique du PS, Jean-Maurice Dehousse. "Demotte a refusé de me rencontrer quand il était ministre-président. Jean-Claude Van Cauwenberghe (PS) a menacé à plusieurs reprises d'annuler notre budget. Si vous l'utilisez pour payer trois ou quatre chercheurs et que début décembre vous n'avez toujours pas reçu vos subventions, vous êtes vraiment inquiet. En Wallonie, on ne dit pas impunément aux élus qu'ils sont nuls. Il est extrêmement difficile pour les chercheurs wallons de s'exprimer de manière critique."
...