Philippe Close sera le nouveau bourgmestre de la Ville de Bruxelles

09/06/17 à 13:36 - Mise à jour à 18:05

Source: Belga

L'échevin socialiste des Finances et du Tourisme Philippe Close est appelé succéder à Yvan Mayeur, démissionnaire, au maïorat de la Ville de Bruxelles. L'information distillée dans ce sens depuis la fin de la matinée a été confirmée officiellement par le collège devant la presse, vendredi après-midi.

Philippe Close sera le nouveau bourgmestre de la Ville de Bruxelles

Philippe Close © BELGA

En raison du délai de la procédure d'ici la prestation de serment de M. Close, Yvan Mayeur restera en fonction jusqu'au prochain conseil communal, le 26 juin.

Le changement à la tête de la Ville provoquera au collège d'autres changements de rôles annoncés vendredi après-midi, du moins sur le papier car les partenaires se sont concentrés sur une mise à jour du programme de majorité jeudi soir et vendredi matin, mais pas encore sur l'attribution des deux mandats à pourvoir: le poste d'échevin de Philippe Close et la présidence du CPAS à la suite de la démission de Pascale Peraïta.

Le sp.a a quitté la majorité, mais le poste d'échevin qu'il occupait ne sera pas attribué. La majorité décidé de fonctionner avec un échevin de moins, a précisé l'échevine Open Vld Els Ampe. /Para

Para Selon le futur bourgmestre et le premier échevin libéral Alain Courtois, les discussions sur l'attribution des deux mandats seront menées au cours des prochains jours, sans deadline, le prochain conseil communal étant prévu le 26 juin. /Para

Para Comme l'élue libérale flamande, Alain Courtois a confirmé publiquement qu'il n'avait pas été question d'accorder un mandat d'échevin à Yvan Mayeur. "Cela n'a pas été sur la table", a-t-il dit. /Para

Para S'exprimant devant la presse, Philippe Close a tenu à adresser ses premières pensées aux employés et ouvriers de la Ville "confrontés à 24 heures éprouvantes" et ensuite à son prédécesseur Yvan Mayeur, "un homme exceptionnel avec qui je partage le combat pour lutter contre la pauvreté et en faveur d'un projet de ville et dont je salue le choix courageux, guidé par la volonté de ne pas mettre à mal notre projet de ville". /Para

Para Il a également eu une pensée pour Roger Lallemand, le père de loi loi sur la dépénalisation de l'avortement, "un grand humaniste", avec lequel Philippe Close a entamé son parcours dans la vie politique. /Para

Para "Je ne crois pas à l'homme providentiel mais à l'esprit d'équipe dont nous avons réaffirmé les liens" au cours des réunions de jeudi et vendredi, a encore dit le futur bourgmestre, adepte du rugby qu'il a pratiqué durant une quinzaine d'années. /Para

Para "Nous avons effectivement travaillé pour resserrer les liens. Nous rééditons notre engagement envers les Bruxellois, particulièrement à travers la dynamique d'un projet de ville que nous allons perfectionner au profit de tous", a ajouté Alain Courtois. /Para

Para Un des premiers engagements du collège, si l'on en croit Els Ampe et le chef du groupe MR Jacques Oberwoits, sera la réalisation d'un cadastre de tous les mandats. /Para

ParaDans ce contexte, Philippe Close a indiqué qu'il n'exerçait aucun mandat privé. Une fois installé, il renoncera à ses mandats de député et de chef de groupe au parlement bruxellois. M. Close s'est par ailleurs engagé à n'exercer de mandats qu'en lien direct avec sa fonction de bourgmestre.

Lire notre portait d'août 2016 : Philippe Close, monsieur showbiz

Agé de 46 ans, l'actuel échevin des Finances et du Tourisme n'aura pas besoin d'un long délai d'adaptation pour entrer dans sa nouvelle fonction. Il a en effet exercé à partir de l'an 2000, et durant six ans, la fonction de chef de cabinet de l'ex-bourgmestre Freddy Thielemans (PS) dont il est resté très proche sur le plan personnel, se forgeant alors rapidement une solide réputation de maîtrise des dossiers. Il est également la cheville ouvrière du projet Neo de réaménagement du plateau du Heysel.

Vivant à Bruxelles depuis l'âge de 10 ans, Philippe Close a fait des études de droit à l'ULB avant de devenir collaborateur parlementaire du sénateur Roger Lallemand, chargé des matières institutionnelles.

En 1999, il rejoint le centre d'études du PS et devient porte-parole d'Elio Di Rupo. L'année suivante, il prend la direction du cabinet du bourgmestre Freddy Thielemans, avec lequel il partage une certaine rondeur. En 2006, ce passionné de rugby se présente pour la première fois devant les électeurs et devient échevin du Personnel de la Ville, et du Tourisme, un secteur auquel il porte une attention particulière, convaincu de son apport au développement économique et social de la Ville-Région-capitale et à son rayonnement international.

Depuis 2009, Philippe Close est également député bruxellois. A la suite du passage de témoin à la tête de la Région entre les ministres-présidents Charles Picqué et Rudi Vervoort (PS tous deux), il a succédé à ce dernier en tant que chef du groupe socialiste. Réélu en 2014, il a conservé ce mandat jusqu'à ce jour.

En savoir plus sur:

Nos partenaires