C'est la troisième fois que la SNCB met en place un service minimum en cas de grève. La compagnie ferroviaire avait annoncé ces derniers jours qu'un train sur deux environ devait rouler mercredi et cela s'est vérifié aux heures de pointe matinales. Moins de trains devaient néanmoins circuler durant les heures creuses, la SNCB ayant mis l'accent sur les trajets domicile-travail. Toutefois, peu de gens semblaient avoir opté pour le chemin de fer mercredi. "Tant sur les routes que sur le rail, la situation était assez calme, même si nous avions annoncé depuis lundi que la moitié des trains roulerait. Les gens doivent encore s'habituer au service minimum. Beaucoup ont par ailleurs fait du télétravail ou faisaient grève, tout simplement", indique-t-on à la SNCB. Le gestionnaire du réseau, Infrabel, indiquait aussi ne pas avoir constaté d'incident majeur mercredi. (Belga)

C'est la troisième fois que la SNCB met en place un service minimum en cas de grève. La compagnie ferroviaire avait annoncé ces derniers jours qu'un train sur deux environ devait rouler mercredi et cela s'est vérifié aux heures de pointe matinales. Moins de trains devaient néanmoins circuler durant les heures creuses, la SNCB ayant mis l'accent sur les trajets domicile-travail. Toutefois, peu de gens semblaient avoir opté pour le chemin de fer mercredi. "Tant sur les routes que sur le rail, la situation était assez calme, même si nous avions annoncé depuis lundi que la moitié des trains roulerait. Les gens doivent encore s'habituer au service minimum. Beaucoup ont par ailleurs fait du télétravail ou faisaient grève, tout simplement", indique-t-on à la SNCB. Le gestionnaire du réseau, Infrabel, indiquait aussi ne pas avoir constaté d'incident majeur mercredi. (Belga)