"Le Procureur général de l'État, Daniel Soria, a présenté devant le Parquet national un document dans lequel il accuse le président de la République, José Pedro Castillo Terrones, de prise illégale d'intérêt et de trafic d'influence", indique dans un communiqué le bureau du Procureur. La plainte se fonde sur les rencontres présumées entre l'entrepreneuse Karelim Lopez et le président. Selon M. Soria, ces réunions avaient pour but que M. Castillo intercède en sa faveur dans l'attribution du chantier de construction d'un pont sur le fleuve Huallaga, dans la région amazonienne de San Martin. Le procureur estime que l'article 117 de la Constitution n'interdit pas d'enquêter sur un président en exercice. M. Castillo, au pouvoir depuis le 28 juillet, a battu de justesse la candidate de droite Keiko Fujimori lors de l'élection présidentielle. Son mandat doit s'achever en 2026. (Belga)

"Le Procureur général de l'État, Daniel Soria, a présenté devant le Parquet national un document dans lequel il accuse le président de la République, José Pedro Castillo Terrones, de prise illégale d'intérêt et de trafic d'influence", indique dans un communiqué le bureau du Procureur. La plainte se fonde sur les rencontres présumées entre l'entrepreneuse Karelim Lopez et le président. Selon M. Soria, ces réunions avaient pour but que M. Castillo intercède en sa faveur dans l'attribution du chantier de construction d'un pont sur le fleuve Huallaga, dans la région amazonienne de San Martin. Le procureur estime que l'article 117 de la Constitution n'interdit pas d'enquêter sur un président en exercice. M. Castillo, au pouvoir depuis le 28 juillet, a battu de justesse la candidate de droite Keiko Fujimori lors de l'élection présidentielle. Son mandat doit s'achever en 2026. (Belga)