De nouvelles modifications concernant le permis de conduire entreront en vigueur dès ce 1er juillet, en Wallonie. Après les changements concernant l'examen théorique et le retour du principe de la faute grave en janvier dernier, de nouvelles règles du deuxième volet de la réforme du permis seront bientôt d'application.

Qu'est-ce qui va changer ? Tout d'abord, un nouveau test sera obligatoire que ce soit pour la filière libre ou en auto-école. Il concerne la perception des risques. Concrètement, les candidats devront effectuer un examen supplémentaire au test théorique et pratique. Ils devront évaluer, via un ordinateur, cinq vidéos de situations de conduite et indiquer quels sont les dangers qu'ils détectent. Il s'agit en fait d'une simulation au volant d'une voiture où le candidat devra, par exemple, analyser le trafic, et être capable de repérer les éléments risqués. Le test, facturé 15 euros par le centre d'examen, est à effectuer après l'obtention du permis théorique et avant de passer le permis pratique. A noter que les éventuels fraudeurs à l'examen théorique ne pourront plus se présenter pendant 12 mois.

La deuxième mesure concerne un nouvel encadrement pour ceux qui choisissent la filière libre. Désormais, elle débutera par une rencontre, appelée "rendez-vous pédagogique", réunissant le candidat, son accompagnateur et un guide d'auto-école. Lors de ce rendez-vous pédagogique de trois heures, l'apprenti conducteur et son guide devront se rendre dans une auto-école pour recevoir une formation d'introduction. Le duo recevra également une série de documentation avec des conseils utiles pour l'apprentissage pratique. Le candidat se verra dans l'obligation de tenir un carnet de bord et de parcourir un minimum de 1 500 kilomètres avant de pouvoir se présenter à l'examen. La possibilité de conduire seul sans la présence du guide reste en vigueur, mais les conditions seront plus contraignantes. En effet, le candidat devra être âgé de 18 ans minimum et être détenteur d'un "certificat d'aptitude", facturé 60 euros, et délivré par un centre d'examen.

Autre nouveauté : l'apparition d'une filière rapide en auto-école. Il s'agit d'une formation complète et de qualité, d'une trentaine d'heures minimum, destinée à des cas limités de situation d'urgence. Les candidats concernés seront les personnes ayant besoin d'acquérir rapidement un permis de conduire dans le but de décrocher un emploi par exemple. Pour rappel, ces changements surviennent suite aux transferts de compétences de l'État vers les Régions depuis la 6e réforme de l'État.

Félicia Mauro

Source : Belga

De nouvelles modifications concernant le permis de conduire entreront en vigueur dès ce 1er juillet, en Wallonie. Après les changements concernant l'examen théorique et le retour du principe de la faute grave en janvier dernier, de nouvelles règles du deuxième volet de la réforme du permis seront bientôt d'application.Qu'est-ce qui va changer ? Tout d'abord, un nouveau test sera obligatoire que ce soit pour la filière libre ou en auto-école. Il concerne la perception des risques. Concrètement, les candidats devront effectuer un examen supplémentaire au test théorique et pratique. Ils devront évaluer, via un ordinateur, cinq vidéos de situations de conduite et indiquer quels sont les dangers qu'ils détectent. Il s'agit en fait d'une simulation au volant d'une voiture où le candidat devra, par exemple, analyser le trafic, et être capable de repérer les éléments risqués. Le test, facturé 15 euros par le centre d'examen, est à effectuer après l'obtention du permis théorique et avant de passer le permis pratique. A noter que les éventuels fraudeurs à l'examen théorique ne pourront plus se présenter pendant 12 mois.La deuxième mesure concerne un nouvel encadrement pour ceux qui choisissent la filière libre. Désormais, elle débutera par une rencontre, appelée "rendez-vous pédagogique", réunissant le candidat, son accompagnateur et un guide d'auto-école. Lors de ce rendez-vous pédagogique de trois heures, l'apprenti conducteur et son guide devront se rendre dans une auto-école pour recevoir une formation d'introduction. Le duo recevra également une série de documentation avec des conseils utiles pour l'apprentissage pratique. Le candidat se verra dans l'obligation de tenir un carnet de bord et de parcourir un minimum de 1 500 kilomètres avant de pouvoir se présenter à l'examen. La possibilité de conduire seul sans la présence du guide reste en vigueur, mais les conditions seront plus contraignantes. En effet, le candidat devra être âgé de 18 ans minimum et être détenteur d'un "certificat d'aptitude", facturé 60 euros, et délivré par un centre d'examen.Autre nouveauté : l'apparition d'une filière rapide en auto-école. Il s'agit d'une formation complète et de qualité, d'une trentaine d'heures minimum, destinée à des cas limités de situation d'urgence. Les candidats concernés seront les personnes ayant besoin d'acquérir rapidement un permis de conduire dans le but de décrocher un emploi par exemple. Pour rappel, ces changements surviennent suite aux transferts de compétences de l'État vers les Régions depuis la 6e réforme de l'État.Félicia MauroSource : Belga