Des discussions sont menées en vue d'un accord entre la Belgique et les Etats-Unis, qui permettrait aux autorités américaines de déjà effectuer à l'aéroport de Zaventem des contrôles sur les passagers à destination de leur territoire, a répondu le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders à une question parlementaire du député Gautier Calomne. L'information est rapportée samedi par De Tijd et L'Echo.

"La possibilité d'instaurer une zone de contrôle de douane et d'immigration dans notre aéroport national, où les agents américains procéderaient aux contrôles requis, est en effet à l'ordre du jour", a indiqué le ministre, qui espère un accord pour l'an prochain. Le département des Affaires étrangères coordonne depuis juin les discussions avec l'ensemble des parties concernées dans notre pays, telles que la police fédérale, Brussels Airport, la douane (rattachée au SPF Finances) ainsi que les SPF Intérieur, Justice et Mobilité.

Cela fait plus de deux ans que les Etats-Unis ont proposé à la Belgique d'effectuer à Zaventem des contrôles appelés "preclearance", lors desquels les agents américains scanneraient le passeport, prendraient les photos et les empreintes digitales du passager prêt à embarquer sur un vol direct vers les Etats-Unis. Le passager éviterait donc à son arrivée les files pour les contrôles de la douane et de l'immigration.

Des discussions sont menées en vue d'un accord entre la Belgique et les Etats-Unis, qui permettrait aux autorités américaines de déjà effectuer à l'aéroport de Zaventem des contrôles sur les passagers à destination de leur territoire, a répondu le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders à une question parlementaire du député Gautier Calomne. L'information est rapportée samedi par De Tijd et L'Echo."La possibilité d'instaurer une zone de contrôle de douane et d'immigration dans notre aéroport national, où les agents américains procéderaient aux contrôles requis, est en effet à l'ordre du jour", a indiqué le ministre, qui espère un accord pour l'an prochain. Le département des Affaires étrangères coordonne depuis juin les discussions avec l'ensemble des parties concernées dans notre pays, telles que la police fédérale, Brussels Airport, la douane (rattachée au SPF Finances) ainsi que les SPF Intérieur, Justice et Mobilité. Cela fait plus de deux ans que les Etats-Unis ont proposé à la Belgique d'effectuer à Zaventem des contrôles appelés "preclearance", lors desquels les agents américains scanneraient le passeport, prendraient les photos et les empreintes digitales du passager prêt à embarquer sur un vol direct vers les Etats-Unis. Le passager éviterait donc à son arrivée les files pour les contrôles de la douane et de l'immigration.