En 1947, le recensement nota une telle hausse du français autour de Bruxelles... qu'il ne fut publié qu'en 1954. En 1960, des bourgmestres flamands déchirèrent le volet lingui...

En 1947, le recensement nota une telle hausse du français autour de Bruxelles... qu'il ne fut publié qu'en 1954. En 1960, des bourgmestres flamands déchirèrent le volet linguistique du recensement. Puis, une loi officialisa son abandon et la frontière linguistique se figea en 1963. Le Brio, outil statistique de la Flandre, " tente de combler les lacunes du recensement de 1947 ". Il évalue les connaissances linguistiques " d'un échantillon représentatif " des adultes dans les 19 communes du Rand. Par rapport à 2014, le baromètre 2019 indique que le français y reste la langue la plus connue, suivi du néerlandais et de l'anglais. Mais signale également la présence de 87 langues familiales différentes, parmi lesquelles le lingala, l'albanais, le mandarin, l'araméen, le berbère, le swahili... Le néerlandais reste toutefois la langue la plus parlée à la maison. M.LA.