Des propositions du cdH et du PS visaient soit à relever à 2.500 euros le plafond de revenus mensuels donnant droit à une avance du Service des Créances Alimentaires (SECAL), soit à le supprimer. Un compromis a finalement été trouvé pour faire passer ce plafond de 1.800 euros actuellement à 2.200 euros. Le texte a reçu le soutien des autres groupes politiques, à l'exception de la N-VA qui s'est abstenue. (Belga)

Des propositions du cdH et du PS visaient soit à relever à 2.500 euros le plafond de revenus mensuels donnant droit à une avance du Service des Créances Alimentaires (SECAL), soit à le supprimer. Un compromis a finalement été trouvé pour faire passer ce plafond de 1.800 euros actuellement à 2.200 euros. Le texte a reçu le soutien des autres groupes politiques, à l'exception de la N-VA qui s'est abstenue. (Belga)