Lors de la deuxième semaine de rentrée, ce taux n'était que de 36 cas pour 100.000 élèves. "Le pourcentage de tests positifs qui ont été réalisés pour des symptômes est en augmentation: 32% la première semaine, 40% la deuxième semaine et 53% la troisième semaine". Seuls 18% des cas positifs peuvent toutefois être considérés comme une contamination à l'école, relève l'ONE. (Belga)

Lors de la deuxième semaine de rentrée, ce taux n'était que de 36 cas pour 100.000 élèves. "Le pourcentage de tests positifs qui ont été réalisés pour des symptômes est en augmentation: 32% la première semaine, 40% la deuxième semaine et 53% la troisième semaine". Seuls 18% des cas positifs peuvent toutefois être considérés comme une contamination à l'école, relève l'ONE. (Belga)