Vendredi, le chef de la diplomatie britannique Dominique Raab avait téléphoné à la cheffe de l'exécutif de Hong Kong Carrie Lam pour lui demander une "enquête pleinement indépendante sur les événements récents", en référence à la répression musclée des manifestations contre le gouvernement. "La Chine demande solennellement à la Grande-Bretagne de cesser immédiatement toute action qui s'immisce dans les affaires de Hong Kong et s'ingère dans les affaires intérieures de la Chine", a réagi la porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois Hua Chunying. Dans un communiqué publié samedi sur internet, elle a qualifié d'"erronée" la décision de M. Raab d'appeler Mme Lam, et a appelé Londres à cesser de "provoquer des problèmes" dans son ancienne colonie. Pékin présente de plus en plus les manifestations antigouvernementales organisées depuis deux mois à Hong Kong comme étant soutenues par l'Occident. (Belga)