La coalition de M. Rutte devra désormais s'appuyer sur d'autres partis pour faire passer ses lois, tandis que la formation de droite du populiste Thierry Baudet a fait une entrée fracassante à la chambre haute en devenant le deuxième parti, selon ces premiers chiffres. (Belga)

La coalition de M. Rutte devra désormais s'appuyer sur d'autres partis pour faire passer ses lois, tandis que la formation de droite du populiste Thierry Baudet a fait une entrée fracassante à la chambre haute en devenant le deuxième parti, selon ces premiers chiffres. (Belga)