"Je peux affirmer que certains points de convergence se dégagent", a indiqué lundi M. Magnette, après avoir consulté dans une "excellente ambiance de travail" les partis disponibles pour former un gouvernement. Un consensus entre les formations existe quant à la nécessité d'améliorer le taux d'emploi, a souligné l'informateur. "Les recettes pour y parvenir ne sont pas les mêmes d'un parti à l'autre, mais elles peuvent être complémentaires plutôt que contradictoires", a déclaré M. Magnette. Dans le cadre de sa mission, ce dernier a identifié quatre autres thématiques prioritaires: la transition climatique, la cohésion sociale et la lutte contre la pauvreté, la justice et la sécurité et enfin la politique migratoire. La dimension institutionnelle sera quant à elle examinée "sereinement" de manière transversale, mais pas en tant que thématique à part entière, a précisé l'informateur. Les notes écrites transmises aux partis doivent permettre de mieux percevoir leur adhésion aux différentes propositions visant à atteindre les objectifs. M. Magnette, qui s'est dit disponible pour poursuivre sa mission au-delà du 18 novembre si des progrès suffisants sont réalisés et que le Roi lui en fait la demande, a refusé d'exprimer sa préférence pour une future coalition. "J'ai été chargé d'une mission d'information, pas de préformation. Je travaille sur les priorités", a-t-il affirmé. (Belga)