"Nous avons parlé à peine 4 heures d'une dizaine de sujets essentiels et complexes. Sur chacun nous sommes d'accord sur le principe et demandons à débattre en détails", indique mercredi Paul Magnette sur le réseau social. Mardi soir, les discussions entre les 2 partis ont tourné court à Namur, le PTB dénonçant "le tour de com'" et le "jeu de dupes" du PS qui, lui, reproche à la gauche radicale de fuir ses responsabilités. Malgré les tensions, les socialistes avaient maintenu leur invitation à une nouvelle rencontre, jeudi, au Parlement de Wallonie. Un entretien auquel le PTB, sauf revirement, ne devrait pas se rendre, estimant "avoir déjà fait le tour de tous les points avec le PS". (Belga)