"Les transferts Nord-Sud se traduisent par un transfert Sud-Nord en termes d'achats à la Flandre", affirme M. Magnette évoquant un déficit commercial net wallon de plus de 5 milliards par rapport à la Flandre. "On achète chaque année 5 milliards de plus à la Flandre par rapport à ce qu'elle nous achète." "C'est pour ça que je dis à Geert Bourgeois: arrête de te plaindre des transferts", déclare M. Magnette. S'adressant aux entrepreneurs flamands, il lance: "On ne va pas arrêter d'acheter vos produits mais venez les produire chez nous. On veut plus de Marc Coucke." L'étape suivante selon lui après le Plan Marshall: "faire en sorte que les retombées positives du Plan Marshall viennent surtout chez nous". Ce plan a permis "d'arrêter de creuser l'écart avec la Flandre", maintenant "il faut réattirer des richesses chez nous", conclut l'élu. (Belga)

"Les transferts Nord-Sud se traduisent par un transfert Sud-Nord en termes d'achats à la Flandre", affirme M. Magnette évoquant un déficit commercial net wallon de plus de 5 milliards par rapport à la Flandre. "On achète chaque année 5 milliards de plus à la Flandre par rapport à ce qu'elle nous achète." "C'est pour ça que je dis à Geert Bourgeois: arrête de te plaindre des transferts", déclare M. Magnette. S'adressant aux entrepreneurs flamands, il lance: "On ne va pas arrêter d'acheter vos produits mais venez les produire chez nous. On veut plus de Marc Coucke." L'étape suivante selon lui après le Plan Marshall: "faire en sorte que les retombées positives du Plan Marshall viennent surtout chez nous". Ce plan a permis "d'arrêter de creuser l'écart avec la Flandre", maintenant "il faut réattirer des richesses chez nous", conclut l'élu. (Belga)