Eric Dupond-Moretti a assuré que son client ferait "forcément" appel et a accusé le tribunal d'avoir "déchiré le pacte républicain" en condamnant Patrick Balkany à une peine "monstrueuse" qui va "au-delà de tout ce qui a été prononcé" en matière de fraude fiscale. (Belga)