Les sénateurs ont également approuvé une mesure qui interdirait la vente à la police hongkongaise de gaz lacrymogène, balles en caoutchouc et autres équipements destinés à réprimer les manifestations. Pékin a réagi avec colère à cette adoption, avertissant qu'il prendrait des mesures de représailles si le texte devait être adopté définitivement. L'objectif des Etats-Unis n'est autre que "de soutenir les extrémistes et les éléments anti-chinois violents qui tentent de semer le chaos à Hong Kong (...) afin d'accomplir leur sinistre dessein d'entraver le développement de la Chine en profitant de la question de Hong Kong", a déclaré dans un communiqué le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang. Pékin a par ailleurs convoqué mercredi le chargé d'affaires par intérim de l'ambassade des Etats-Unis, William Klein, pour "une protestation solennelle" et "s'élever" contre ce texte. "Toute tentative visant à saper la prospérité et la stabilité de Hong Kong et à entraver le développement de la Chine est voué à l'échec", lui a assuré le vice-ministre des Affaires étrangères, Ma Zhaoxu, cité par la diplomatie chinoise. La Chine avait déjà exprimé son "extrême indignation" après l'adoption mi-octobre, à la chambre basse du Congrès américain, d'un texte similaire. Les deux projets de loi étant légèrement différents, les deux chambres devront harmoniser les textes avant un vote final et sa possible promulgation par le président Donald Trump. (Belga)

Les sénateurs ont également approuvé une mesure qui interdirait la vente à la police hongkongaise de gaz lacrymogène, balles en caoutchouc et autres équipements destinés à réprimer les manifestations. Pékin a réagi avec colère à cette adoption, avertissant qu'il prendrait des mesures de représailles si le texte devait être adopté définitivement. L'objectif des Etats-Unis n'est autre que "de soutenir les extrémistes et les éléments anti-chinois violents qui tentent de semer le chaos à Hong Kong (...) afin d'accomplir leur sinistre dessein d'entraver le développement de la Chine en profitant de la question de Hong Kong", a déclaré dans un communiqué le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang. Pékin a par ailleurs convoqué mercredi le chargé d'affaires par intérim de l'ambassade des Etats-Unis, William Klein, pour "une protestation solennelle" et "s'élever" contre ce texte. "Toute tentative visant à saper la prospérité et la stabilité de Hong Kong et à entraver le développement de la Chine est voué à l'échec", lui a assuré le vice-ministre des Affaires étrangères, Ma Zhaoxu, cité par la diplomatie chinoise. La Chine avait déjà exprimé son "extrême indignation" après l'adoption mi-octobre, à la chambre basse du Congrès américain, d'un texte similaire. Les deux projets de loi étant légèrement différents, les deux chambres devront harmoniser les textes avant un vote final et sa possible promulgation par le président Donald Trump. (Belga)