La date du Brexit reste actuellement fixée au 31 octobre. Mais le Premier ministre britannique Boris Johnson a été forcé samedi dernier de demander à Bruxelles de la reporter au 31 janvier, soit trois mois plus tard. La porte-parole de la Commission européenne a rappelé que les 27 autres Etats membres de l'UE sont bien d'accord sur le fait d'accorder un nouveau délai. Il reste à tomber d'accord sur la durée de ce délai supplémentaire. L'objectif resterait, actuellement, d'arranger une position commune via une procédure écrite, donc sans convoquer de sommet extraordinaire. En cas de report de trois mois, Boris Johnson a déjà annoncé qu'il a l'intention de proposer des élections anticipées au 12 décembre, ce qui nécessiterait le feu vert de deux tiers des députés. (Belga)