Les vices-premiers ministres se sont réunis mardi soir après la décision du Conseil d'État de suspendre l'obligation de fermeture du secteur culturel imposée par le Comité de concertation du 22 décembre dernier. Le Kern entend revenir aux règles en vigueur auparavant, soit la possibilité pour les théâtres, cinémas et salles de concert d'accueillir un maximum de 200 spectateurs en intérieur, moyennant le port du masque buccal, l'usage du Covid Safe Ticket et le respect de la distanciation sociale. Un nouveau Comité de concertation doit entériner cette décision ce mercredi. Après le Codeco, un conseil des ministres se réunira pour approuver le nouvel arrêté royal. Une nouvelle rencontre se tiendra en outre la semaine prochaine pour analyser la situation épidémiologique et proposer une solution structurelle au secteur de la culture, durement touché par les fermetures à répétition promulguées dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. À l'avenir, "nous devons travailler avec des normes plus proportionnelles, qui nous permettront de vivre avec ce virus et de préserver la santé mentale au-delà de la santé physique", avait ainsi conclu mardi soir le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo). (Belga)

Les vices-premiers ministres se sont réunis mardi soir après la décision du Conseil d'État de suspendre l'obligation de fermeture du secteur culturel imposée par le Comité de concertation du 22 décembre dernier. Le Kern entend revenir aux règles en vigueur auparavant, soit la possibilité pour les théâtres, cinémas et salles de concert d'accueillir un maximum de 200 spectateurs en intérieur, moyennant le port du masque buccal, l'usage du Covid Safe Ticket et le respect de la distanciation sociale. Un nouveau Comité de concertation doit entériner cette décision ce mercredi. Après le Codeco, un conseil des ministres se réunira pour approuver le nouvel arrêté royal. Une nouvelle rencontre se tiendra en outre la semaine prochaine pour analyser la situation épidémiologique et proposer une solution structurelle au secteur de la culture, durement touché par les fermetures à répétition promulguées dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. À l'avenir, "nous devons travailler avec des normes plus proportionnelles, qui nous permettront de vivre avec ce virus et de préserver la santé mentale au-delà de la santé physique", avait ainsi conclu mardi soir le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo). (Belga)