"Quatre grands réacteurs nucléaires seront disponibles et une nouvelle interconnexion avec la Grande-Bretagne est opérationnelle depuis janvier en plus des interconnexions déjà existantes avec la France et les Pays-Bas pour l'importation d'électricité. De plus, la capacité offshore (les éoliennes en mer) a été largement développée", a souligné la ministre. "Inutile de faire payer au consommateur un système coûteux alors qu'en cas de nécessité, le marché sera capable de fournir des capacités supplémentaires", a-t-elle ajouté en assurant par ailleurs que "la situation sera suivie régulièrement avec l'ensemble des acteurs du secteur de l'énergie". (Belga)