L'eurodéputé, qui a démissionné suite à cette affaire, a bénéficié d'un non-lieu pour détention de stupéfiants et a été sanctionné d'une amende pour avoir enfreint les "mesures Covid". Le 27 novembre dernier, des équipes de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles avaient fait irruption dans un endroit situé au-dessus d'un bar, rue des Pierres à Bruxelles, où se déroulait une fête avec alcool et stupéfiants mais aussi une partie de débauche sexuelle réunissant plusieurs personnes dont le député européen József Szájer. Celui-ci était alors membre du parti hongrois Fidesz et proche du Premier ministre hongrois Viktor Orbán. (Belga)

L'eurodéputé, qui a démissionné suite à cette affaire, a bénéficié d'un non-lieu pour détention de stupéfiants et a été sanctionné d'une amende pour avoir enfreint les "mesures Covid". Le 27 novembre dernier, des équipes de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles avaient fait irruption dans un endroit situé au-dessus d'un bar, rue des Pierres à Bruxelles, où se déroulait une fête avec alcool et stupéfiants mais aussi une partie de débauche sexuelle réunissant plusieurs personnes dont le député européen József Szájer. Celui-ci était alors membre du parti hongrois Fidesz et proche du Premier ministre hongrois Viktor Orbán. (Belga)