Pour la suite, il faudra attendre de connaître l'étendue des nouveaux assouplissements pour en savoir plus. Concrètement, il n'y aura donc pas d'écrans géants dans les dix-neuf communes de Bruxelles, ni dans aucun grand espace tel que le stade Roi Baudouin, pendant le mois de juin. Les mesures sanitaires imposées par le comité de concertation sont encore trop strictes pour les autoriser, ont jugé les bourgmestres de la capitale. "Il serait trop difficile de faire respecter les mesures sanitaires", commenté la porte-parole du bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close. "Pour le secteur de la restauration, en revanche, il y aura un examen au cas par cas des endroits où il est possible d'installer un écran de télévision en terrasse." La Conférence des bourgmestres demandera au ministre-président bruxellois Rudi Vervoort de transformer cette décision en un arrêté de police s'appliquant aux dix-neuf communes bruxelloises, histoire de mettre en place des règles uniformes pour le secteur de la restauration. Selon le "Plan été" proposé par le comité de concertation, il serait possible, à partir du 1er juillet, d'organiser des événements à l'extérieur pour un maximum de 2 500 personnes de se rassembler moyennant port du masque et respect d'une distanciation sociale. (Belga)

Pour la suite, il faudra attendre de connaître l'étendue des nouveaux assouplissements pour en savoir plus. Concrètement, il n'y aura donc pas d'écrans géants dans les dix-neuf communes de Bruxelles, ni dans aucun grand espace tel que le stade Roi Baudouin, pendant le mois de juin. Les mesures sanitaires imposées par le comité de concertation sont encore trop strictes pour les autoriser, ont jugé les bourgmestres de la capitale. "Il serait trop difficile de faire respecter les mesures sanitaires", commenté la porte-parole du bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close. "Pour le secteur de la restauration, en revanche, il y aura un examen au cas par cas des endroits où il est possible d'installer un écran de télévision en terrasse." La Conférence des bourgmestres demandera au ministre-président bruxellois Rudi Vervoort de transformer cette décision en un arrêté de police s'appliquant aux dix-neuf communes bruxelloises, histoire de mettre en place des règles uniformes pour le secteur de la restauration. Selon le "Plan été" proposé par le comité de concertation, il serait possible, à partir du 1er juillet, d'organiser des événements à l'extérieur pour un maximum de 2 500 personnes de se rassembler moyennant port du masque et respect d'une distanciation sociale. (Belga)