Jen Psaki a indiqué que l'exécutif américain avait "vu" les propositions dévoilées le même jour par Moscou pour limiter de manière drastique l'influence militaire américaine et celle de l'Otan dans son voisinage. "Nous avons réussi pendant des décennies à négocier avec la Russie autour de questions de sécurité (...). Il n'y a aucune raison que nous ne puissions continuer sur cette voie mais nous le ferons en partenariat et en coordination avec nos alliés et partenaires européens", a-t-elle insisté à bord de l'avion qui emmenait le président Joe Biden pour une courte visite en Caroline du Sud (sud-est). "Nous ne ferons aucun compromis sur les principes fondateurs de la sécurité européenne, en particulier sur le fait que tous les pays ont le droit de décider de leur propre avenir et de leur politique étrangère sans être soumis à une influence extérieure", a encore déclaré la porte-parole de l'exécutif américain. La Russie a souhaité l'ouverture "dès samedi" de pourparlers, afin d'empêcher une escalade des tensions en Europe, sur fond de crispations croissantes autour de l'Ukraine. Américains et Européens accusent Moscou d'y préparer une offensive militaire. Les Etats-Unis insistent lourdement depuis des semaines sur leur volonté d'agir en étroite concertation avec les Européens, sans se limiter à un face-à-face entre Moscou et Washington. (Belga)

Jen Psaki a indiqué que l'exécutif américain avait "vu" les propositions dévoilées le même jour par Moscou pour limiter de manière drastique l'influence militaire américaine et celle de l'Otan dans son voisinage. "Nous avons réussi pendant des décennies à négocier avec la Russie autour de questions de sécurité (...). Il n'y a aucune raison que nous ne puissions continuer sur cette voie mais nous le ferons en partenariat et en coordination avec nos alliés et partenaires européens", a-t-elle insisté à bord de l'avion qui emmenait le président Joe Biden pour une courte visite en Caroline du Sud (sud-est). "Nous ne ferons aucun compromis sur les principes fondateurs de la sécurité européenne, en particulier sur le fait que tous les pays ont le droit de décider de leur propre avenir et de leur politique étrangère sans être soumis à une influence extérieure", a encore déclaré la porte-parole de l'exécutif américain. La Russie a souhaité l'ouverture "dès samedi" de pourparlers, afin d'empêcher une escalade des tensions en Europe, sur fond de crispations croissantes autour de l'Ukraine. Américains et Européens accusent Moscou d'y préparer une offensive militaire. Les Etats-Unis insistent lourdement depuis des semaines sur leur volonté d'agir en étroite concertation avec les Européens, sans se limiter à un face-à-face entre Moscou et Washington. (Belga)