Face à la recrudescence des cas de coronavirus au sud du pays, les cinq provinces wallonnes ont été placées en niveau d'alerte 4, soit le niveau d'alerte maximal. Plusieurs mesures sont dès lors prises. Celles-ci sont toutefois différentes d'une province à l'autre. Les cafétérias des clubs sportifs sont néanmoins principalement visées, avec une fermeture obligatoire déjà annoncée en Hainaut et en province de Luxembourg. En province de Brabant wallon, aucune nouvelle mesure n'a par contre été prise et les bourgmestres sont convoqués pour une réunion lundi matin sous forme de cellule de crise. Les provinces de Namur et de Liège n'ont pas encore annoncé leurs mesures précises. Mardi, le comité de concertation a décrété la fermeture des établissements Horeca à partir de 23h00. Chaque province, ainsi que la Région bruxelloise, ont la possibilité d'établir des mesures plus strictes. La Région-capitale était déjà passée à la vitesse supérieure en décidant dès jeudi de fermer les cafés durant un mois. (Belga)

Face à la recrudescence des cas de coronavirus au sud du pays, les cinq provinces wallonnes ont été placées en niveau d'alerte 4, soit le niveau d'alerte maximal. Plusieurs mesures sont dès lors prises. Celles-ci sont toutefois différentes d'une province à l'autre. Les cafétérias des clubs sportifs sont néanmoins principalement visées, avec une fermeture obligatoire déjà annoncée en Hainaut et en province de Luxembourg. En province de Brabant wallon, aucune nouvelle mesure n'a par contre été prise et les bourgmestres sont convoqués pour une réunion lundi matin sous forme de cellule de crise. Les provinces de Namur et de Liège n'ont pas encore annoncé leurs mesures précises. Mardi, le comité de concertation a décrété la fermeture des établissements Horeca à partir de 23h00. Chaque province, ainsi que la Région bruxelloise, ont la possibilité d'établir des mesures plus strictes. La Région-capitale était déjà passée à la vitesse supérieure en décidant dès jeudi de fermer les cafés durant un mois. (Belga)