Au terme de l'investigation internationale, devant la presse dans la ville chinoise, Liang Wannian, le chef de la délégation de scientifiques chinois, a à nouveau affirmé que les efforts pour trouver l'origine du virus ne devaient pas se limiter à son pays. "Il n'y a aucune indication d'une propagation dans la population à Wuhan avant décembre 2019", ni de la présence clinique du virus, a-t-il indiqué. Par ailleurs, l'animal à l'origine du coronavirus "pas encore identifié", a-t-on appris lors de cette conférence de presse organisée par l'équipe d'experts de l'OMS dépêchée en Chine pour tenter de découvrir les origines de la pandémie de Covid-19. La transmisison depuis un animal est probable mais celui-ci n'a "pas encore été identifié", a encore affirmé Liang Wannian. L'équipe internationale qui cherche à comprendre les origines du virus termine un séjour de 4 semaines à Wuhan. (Belga)

Au terme de l'investigation internationale, devant la presse dans la ville chinoise, Liang Wannian, le chef de la délégation de scientifiques chinois, a à nouveau affirmé que les efforts pour trouver l'origine du virus ne devaient pas se limiter à son pays. "Il n'y a aucune indication d'une propagation dans la population à Wuhan avant décembre 2019", ni de la présence clinique du virus, a-t-il indiqué. Par ailleurs, l'animal à l'origine du coronavirus "pas encore identifié", a-t-on appris lors de cette conférence de presse organisée par l'équipe d'experts de l'OMS dépêchée en Chine pour tenter de découvrir les origines de la pandémie de Covid-19. La transmisison depuis un animal est probable mais celui-ci n'a "pas encore été identifié", a encore affirmé Liang Wannian. L'équipe internationale qui cherche à comprendre les origines du virus termine un séjour de 4 semaines à Wuhan. (Belga)