"Les cours d'eau devraient atteindre leur plus haut niveau vers midi mais les précipitations seront plus faibles et donc la probabilité d''alerte de crue' quasi nulle", indique l'ingénieur.

En outre, sur le site internet de la direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques, on pouvait lire mardi matin: "la situation s'améliore partout. Les précipitations pour les prochaines 24 heures seront nettement plus faibles et il n'y a plus d'inquiétude à avoir".

S'est ajouté toutefois une "pré-alerte de crue" au niveau de la Senne à hauteur de Tubize, Ronquières, Soignies, Wauthier-Braine et Seneffe.

Paul Dewil précise que, depuis le départ, les conditions n'étaient pas propices à une "alerte de crue" étant donné que les niveaux des cours d'eau étaient, à la base, fort bas et que les sols étaient très secs à cause de la sécheresse de juillet.

Le Vif.be, avec Belga

"Les cours d'eau devraient atteindre leur plus haut niveau vers midi mais les précipitations seront plus faibles et donc la probabilité d''alerte de crue' quasi nulle", indique l'ingénieur. En outre, sur le site internet de la direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques, on pouvait lire mardi matin: "la situation s'améliore partout. Les précipitations pour les prochaines 24 heures seront nettement plus faibles et il n'y a plus d'inquiétude à avoir". S'est ajouté toutefois une "pré-alerte de crue" au niveau de la Senne à hauteur de Tubize, Ronquières, Soignies, Wauthier-Braine et Seneffe. Paul Dewil précise que, depuis le départ, les conditions n'étaient pas propices à une "alerte de crue" étant donné que les niveaux des cours d'eau étaient, à la base, fort bas et que les sols étaient très secs à cause de la sécheresse de juillet. Le Vif.be, avec Belga