"La Belgique a maintenu sa position et demandé un plan de sortie du glyphosate ainsi que le support de l'Union européenne au développement d'alternatives pour l'agriculture", a-t-il précisé. La dangerosité du glyphosate - composant principal de l'herbicide Roundup de la multinationale Monsanto - est au c?ur d'une controverse. Le Centre international de recherche sur le cancer (OMS) l'a classée "cancérigène probable" en 2015, contrairement aux agences européennes Efsa et Echa. La Commission européenne a soumis jeudi aux Etats membres une proposition visant à renouveler pour cinq ans et non plus dix ans la licence de l'herbicide controversé. Faute de majorité qualifiée, la décision devrait revenir à l'exécutif européen. La licence actuelle du glyphosate expire le 15 décembre. (Belga)

"La Belgique a maintenu sa position et demandé un plan de sortie du glyphosate ainsi que le support de l'Union européenne au développement d'alternatives pour l'agriculture", a-t-il précisé. La dangerosité du glyphosate - composant principal de l'herbicide Roundup de la multinationale Monsanto - est au c?ur d'une controverse. Le Centre international de recherche sur le cancer (OMS) l'a classée "cancérigène probable" en 2015, contrairement aux agences européennes Efsa et Echa. La Commission européenne a soumis jeudi aux Etats membres une proposition visant à renouveler pour cinq ans et non plus dix ans la licence de l'herbicide controversé. Faute de majorité qualifiée, la décision devrait revenir à l'exécutif européen. La licence actuelle du glyphosate expire le 15 décembre. (Belga)