Les membres de ces deux commissions avaient à examiner conjointement différents textes qui demandaient l'institution d'une commission mais sous des formes et un périmètre de questions à instruire différents. Dans l'opposition, certains demandaient la mise sur pied d'une commission d'enquête. La majorité n'a pas voulu les suivre. La motion portée par les partis de la majorité demande la mise en place d'une commission spéciale, conjointe au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale et à l'Assemblée réunie de la Commission communautaire commune, chargée de tirer les leçons de la pandémie dans toutes les facettes qui relèvent de leurs compétences, c'est-à-dire aux niveaux sanitaire, économique et social mais aussi en termes organisationnel et de coordination. L'objectif final de la commission spéciale sera d'établir des recommandations permettant d'améliorer la préparation et la réponse des institutions bruxelloises si une nouvelle crise sanitaire devait survenir. La commission sera présidée par le président du Parlement, Rachid Madrane. Sa création doit encore être actée par l'ensemble des députés, en séance plénière, le 17 juillet. Les membres de la commission spéciale seront désignés à cette occasion. Il reviendra ensuite au Bureau élargi du Parlement bruxellois de fixer la date d'entame des travaux. La commission spéciale devra déposer son rapport dans les trois mois après sa mise en place. (Belga)

Les membres de ces deux commissions avaient à examiner conjointement différents textes qui demandaient l'institution d'une commission mais sous des formes et un périmètre de questions à instruire différents. Dans l'opposition, certains demandaient la mise sur pied d'une commission d'enquête. La majorité n'a pas voulu les suivre. La motion portée par les partis de la majorité demande la mise en place d'une commission spéciale, conjointe au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale et à l'Assemblée réunie de la Commission communautaire commune, chargée de tirer les leçons de la pandémie dans toutes les facettes qui relèvent de leurs compétences, c'est-à-dire aux niveaux sanitaire, économique et social mais aussi en termes organisationnel et de coordination. L'objectif final de la commission spéciale sera d'établir des recommandations permettant d'améliorer la préparation et la réponse des institutions bruxelloises si une nouvelle crise sanitaire devait survenir. La commission sera présidée par le président du Parlement, Rachid Madrane. Sa création doit encore être actée par l'ensemble des députés, en séance plénière, le 17 juillet. Les membres de la commission spéciale seront désignés à cette occasion. Il reviendra ensuite au Bureau élargi du Parlement bruxellois de fixer la date d'entame des travaux. La commission spéciale devra déposer son rapport dans les trois mois après sa mise en place. (Belga)