Des volontaires se sont mobilisés afin que les migrants soient accueillis chez des citoyens-hébergeurs. Cent vingt migrants ont été logés à la Porte d'Ulysse, le centre pour migrants de la Plateforme citoyenne. Plus de 300 autres avaient déjà été accueillis samedi soir par des familles d'accueil et y restaient dimanche, de sorte qu'aucun migrant ou demandeur d'asile ne se trouvait dans le parc Maximilien dimanche soir.

"Nous restons très vigilants sur les informations que nous recevons concernant de nouvelles arrestations et referons ce type d'actions en prévision de grosses opérations de police. Nous espérons que les lanceurs d'alerte continueront à nous tenir au courant. En l'espace d'une semaine, nous avons reçu des informations de quatre sources différentes, administratives et policières notamment, et espérons qu'ils réveilleront d'autres consciences", indique Mehdi Kassou.

Des volontaires se sont mobilisés afin que les migrants soient accueillis chez des citoyens-hébergeurs. Cent vingt migrants ont été logés à la Porte d'Ulysse, le centre pour migrants de la Plateforme citoyenne. Plus de 300 autres avaient déjà été accueillis samedi soir par des familles d'accueil et y restaient dimanche, de sorte qu'aucun migrant ou demandeur d'asile ne se trouvait dans le parc Maximilien dimanche soir. "Nous restons très vigilants sur les informations que nous recevons concernant de nouvelles arrestations et referons ce type d'actions en prévision de grosses opérations de police. Nous espérons que les lanceurs d'alerte continueront à nous tenir au courant. En l'espace d'une semaine, nous avons reçu des informations de quatre sources différentes, administratives et policières notamment, et espérons qu'ils réveilleront d'autres consciences", indique Mehdi Kassou.