"Il n'y a absolument rien de répréhensible" là-dedans, a expliqué M. Ross à la BBC, estimant que les médias "en rajoutent beaucoup" dans cette affaire. D'après les informations diffusées par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), regroupant 96 médias de 67 pays, M. Ross est actionnaire de Navigator Holdings à hauteur de 31% via des entités offshore. Or l'un des principaux clients de Navigator Holdings est la société russe de gaz et produits pétrochimiques Sibur, dont l'un des propriétaires est Guennadi Timtchenko, un oligarque proche du président russe et sanctionné par le Trésor américain. "Navigator affrète juste des bateaux" pour Sibur, a toutefois expliqué M. Ross. "Il n'y a pas de liens au niveau des conseils d'administration, pas au niveau des actionnaires, je n'ai rien eu à voir avec la négociation de cet accord", a-t-il martelé, ajoutant que ce contrat avait même été négocié avant qu'il n'intègre le conseil d'administration de Navigator. (Belga)

"Il n'y a absolument rien de répréhensible" là-dedans, a expliqué M. Ross à la BBC, estimant que les médias "en rajoutent beaucoup" dans cette affaire. D'après les informations diffusées par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), regroupant 96 médias de 67 pays, M. Ross est actionnaire de Navigator Holdings à hauteur de 31% via des entités offshore. Or l'un des principaux clients de Navigator Holdings est la société russe de gaz et produits pétrochimiques Sibur, dont l'un des propriétaires est Guennadi Timtchenko, un oligarque proche du président russe et sanctionné par le Trésor américain. "Navigator affrète juste des bateaux" pour Sibur, a toutefois expliqué M. Ross. "Il n'y a pas de liens au niveau des conseils d'administration, pas au niveau des actionnaires, je n'ai rien eu à voir avec la négociation de cet accord", a-t-il martelé, ajoutant que ce contrat avait même été négocié avant qu'il n'intègre le conseil d'administration de Navigator. (Belga)