Oxfam se dit choqué par le fait que l'Etat belge est lui-même cité dans le scandale des Paradise Papers. L'ONG appelle dès lors le gouvernement à interdire les investissements publics via les paradis fiscaux. "Il y aura une enquête sur les pertes de revenus potentielles au Vietnam. Et, de manière plus générale, nous plaidons en faveur d'un contrôle plus strict des sociétés étrangères contrôlées (CFC), une mesure visant les bénéfices envoyés vers les paradis fiscaux", indique Oxfam. L'organisation souligne également l'importance des pertes de revenus dues à l'évasion fiscale des multinationales pour les pays en voie de développement. Celles-ci sont évaluées à 100 milliards de dollars par an. "Un tiers de ce montant serait pourtant suffisant pour sauver 8 millions de femmes et d'enfants via des investissements dans les soins de santé", estime Oxfam. (Belga)

Oxfam se dit choqué par le fait que l'Etat belge est lui-même cité dans le scandale des Paradise Papers. L'ONG appelle dès lors le gouvernement à interdire les investissements publics via les paradis fiscaux. "Il y aura une enquête sur les pertes de revenus potentielles au Vietnam. Et, de manière plus générale, nous plaidons en faveur d'un contrôle plus strict des sociétés étrangères contrôlées (CFC), une mesure visant les bénéfices envoyés vers les paradis fiscaux", indique Oxfam. L'organisation souligne également l'importance des pertes de revenus dues à l'évasion fiscale des multinationales pour les pays en voie de développement. Celles-ci sont évaluées à 100 milliards de dollars par an. "Un tiers de ce montant serait pourtant suffisant pour sauver 8 millions de femmes et d'enfants via des investissements dans les soins de santé", estime Oxfam. (Belga)