Bertie Ahern, président de la Commission référendaire de Bougainville, a annoncé qu'au cours de ce référendum, 176.928 électeurs avaient voté en faveur de l'indépendance, soit plus de 98% des suffrages exprimés. Seulement 3.043 personnes se sont prononcées en faveur d'une plus grande autonomie. Le résultat de ce référendum doit désormais être ratifié par le Parlement de Papouasie-Nouvelle-Guinée, dont certains élus sont vigoureusement opposés à cette cette indépendance, redoutant notamment un effet de contagion dans un pays d'une très grande diversité ethnique. L'ampleur de la victoire des partisans de l'indépendance devrait cependant peser en faveur de la reconnaissance du référendum. M. Ahern a exhorté toutes les parties à valider le résultat de la consultation. Ce vote était pour "votre paix, votre histoire et votre avenir" et a montré "le pouvoir de la plume face aux armes", a-t-il déclaré. Ce vote historique doit permettre de tourner définitivement la page d'une décennie de conflit armé qui avait fait 20.000 morts avant le cessez-le-feu de 1998. (Belga)

Bertie Ahern, président de la Commission référendaire de Bougainville, a annoncé qu'au cours de ce référendum, 176.928 électeurs avaient voté en faveur de l'indépendance, soit plus de 98% des suffrages exprimés. Seulement 3.043 personnes se sont prononcées en faveur d'une plus grande autonomie. Le résultat de ce référendum doit désormais être ratifié par le Parlement de Papouasie-Nouvelle-Guinée, dont certains élus sont vigoureusement opposés à cette cette indépendance, redoutant notamment un effet de contagion dans un pays d'une très grande diversité ethnique. L'ampleur de la victoire des partisans de l'indépendance devrait cependant peser en faveur de la reconnaissance du référendum. M. Ahern a exhorté toutes les parties à valider le résultat de la consultation. Ce vote était pour "votre paix, votre histoire et votre avenir" et a montré "le pouvoir de la plume face aux armes", a-t-il déclaré. Ce vote historique doit permettre de tourner définitivement la page d'une décennie de conflit armé qui avait fait 20.000 morts avant le cessez-le-feu de 1998. (Belga)