Une panne a mis hors service le système russe d'approvisionnement en oxygène Elektron-VM, alors qu'une autre a perturbé le fonctionnement des toilettes, et un aspirateur a senti le brûlé, selon l'agence de presse publique RIA Novosti, citant un échange entre des cosmonautes de l'ISS et le Centre de contrôle des vols spatiaux (Tsoup). "Les défaillances survenues à bord de l'ISS dans la nuit du 19 au 20 octobre ont été entièrement réparées de manière opérationnelle par l'équipage", a indiqué Roskosmos dans un communiqué. "Tous les systèmes de la station fonctionnent normalement, rien ne menace la sécurité de l'équipage et du vol de l'ISS", a-t-il encore souligné. Cependant, les défaillances se multiplient ces dernières semaines du côté russe de la station orbitale. Une panne des toilettes ayant duré plusieurs heures a touché ce segment le 11 octobre, et son système d'approvisionnement en oxygène avait déjà été mis hors service le 14 octobre, avant d'être réparé. Une fuite d'air a également été constatée fin août dans un module russe de l'ISS. Lundi, Roskosmos a annoncé que l'équipage avait finalement réussi à la colmater temporairement. Cette série noire a conduit mi-octobre Guennadi Padalka, recordman du nombre de jours passés dans l'espace et sommité en Russie, à dire que le segment russe était tout simplement vétuste. (Belga)

Une panne a mis hors service le système russe d'approvisionnement en oxygène Elektron-VM, alors qu'une autre a perturbé le fonctionnement des toilettes, et un aspirateur a senti le brûlé, selon l'agence de presse publique RIA Novosti, citant un échange entre des cosmonautes de l'ISS et le Centre de contrôle des vols spatiaux (Tsoup). "Les défaillances survenues à bord de l'ISS dans la nuit du 19 au 20 octobre ont été entièrement réparées de manière opérationnelle par l'équipage", a indiqué Roskosmos dans un communiqué. "Tous les systèmes de la station fonctionnent normalement, rien ne menace la sécurité de l'équipage et du vol de l'ISS", a-t-il encore souligné. Cependant, les défaillances se multiplient ces dernières semaines du côté russe de la station orbitale. Une panne des toilettes ayant duré plusieurs heures a touché ce segment le 11 octobre, et son système d'approvisionnement en oxygène avait déjà été mis hors service le 14 octobre, avant d'être réparé. Une fuite d'air a également été constatée fin août dans un module russe de l'ISS. Lundi, Roskosmos a annoncé que l'équipage avait finalement réussi à la colmater temporairement. Cette série noire a conduit mi-octobre Guennadi Padalka, recordman du nombre de jours passés dans l'espace et sommité en Russie, à dire que le segment russe était tout simplement vétuste. (Belga)