Deux projets cofinancés par le West Bank Protection Consortium, auquel participe notre pays. Le WBPC a entrepris plusieurs démarches auprès des autorités de Tel-Aviv, appuyées...

Deux projets cofinancés par le West Bank Protection Consortium, auquel participe notre pays. Le WBPC a entrepris plusieurs démarches auprès des autorités de Tel-Aviv, appuyées par notre ambassadeur en Israël. Interpellé par la députée Gwenaëlle Grovonius (PS, photo), le ministre de la Coopération, Alexander De Croo (Open VLD), a répondu que, les accords d'Oslo ayant placé la zone C sous contrôle d'Israël, celui-ci revendique la primauté de ces accords sur le droit humanitaire et justifie ainsi le fait d'y imposer un permis de bâtir pour toute construction. Une interprétation contestée par le Consortium, qui affirme que ces accords ne modifient pas les obligations d'Israël, comme occupant, d'administrer la zone " dans l'intérêt des populations locales et de ne pas y conditionner l'aide humanitaire. " Mais la Belgique ne renonce pas à demander réparations... M. La.