"La famille peut également affirmer que ces fonctions n'ont jamais été rétribuées, que Monsieur Didier Bellens n'avait aucune participation au capital de ces sociétés, et qu'il ne leur a jamais confié le moindre avoir personnel à des fins de gestion", poursuit l'avocat. L'ancien CEO de Belgacom Didier Bellens a été le directeur de deux sociétés offshore implantées aux îles Vierges britanniques alors qu'il était à la tête de l'entreprise publique, ressort-il des "Panama Papers" traités par Le Soir, Knack, De Tijd et MO*. M. Bellens a été l'un des directeurs de Calpe Investment et Calpe Management. (Belga)

"La famille peut également affirmer que ces fonctions n'ont jamais été rétribuées, que Monsieur Didier Bellens n'avait aucune participation au capital de ces sociétés, et qu'il ne leur a jamais confié le moindre avoir personnel à des fins de gestion", poursuit l'avocat. L'ancien CEO de Belgacom Didier Bellens a été le directeur de deux sociétés offshore implantées aux îles Vierges britanniques alors qu'il était à la tête de l'entreprise publique, ressort-il des "Panama Papers" traités par Le Soir, Knack, De Tijd et MO*. M. Bellens a été l'un des directeurs de Calpe Investment et Calpe Management. (Belga)