Dans la capitale Islamabad, des milliers de personnes se sont rassemblées devant les bâtiments du gouvernement où M. Khan a prononcé un discours à la nation, promettant de poursuivre la lutte pour le Cachemire jusqu'à ce qu'il soit "libéré". "Nous nous tiendrons au côté du Cachemire jusqu'à notre dernier souffle", a-t-il lancé à propos de ce territoire himalayen que l'Inde et le Pakistan se disputent depuis leur indépendance et leur partition en 1947. Cette manifestation nationale se veut la première d'une série avant le départ de M. Khan pour l'Assemblée générale de l'Onu fin septembre à New York, où il a promis de mettre le sujet sur la table. Les tensions demeurent très vives entre les deux grands voisins sud-asiatiques depuis l'annonce au début du mois par les autorités indiennes de la révocation de l'article 370 de la Constitution qui conférait un statut spécial à cette zone. Le territoire en est actuellement à sa 4e semaine de couvre-feu et de blocage des communications. Des milliers de personnes ont été arrêtées, ont indiqué des sources locales à l'AFP. (Belga)