"La cible de l'attaque était un fourgon de police garé devant un commissariat", a déclaré le chef de la police provinciale, Mohsin Hassan Butt, qui a fait état de deux policiers parmi les morts, dont le nombre "pourrait augmenter car certains blessés sont dans un état critique". Il a ajouté que la bombe, placée dans une moto, avait été activée à distance. Le porte-parole du gouvernement du Baloutchistan, Liaqat Shahwani, a confirmé le bilan de cinq morts et 25 blessés donné par le responsable de la police et dit que l'attaque avait eu lieu à l'heure de pointe sur un marché animé. "La plupart des blessés étaient des passants, a-t-il souligné. Aucun groupe n'a encore revendiqué l'attentat. Frontalier de l'Iran et de l'Afghanistan, le Baloutchistan est la plus grande et la plus pauvre des provinces du Pakistan. Des violences perpétrées par des séparatistes locaux et par des groupes djihadistes s'y produisent régulièrement. Mi-avril, un attentat-suicide revendiqué tant par le groupe Etat islamique que par une faction des talibans pakistanais avait fait 20 morts et 48 blessés au Baloutchistan. (Belga)