Des dizaines de personnes, dont des femmes et des enfants, ont été emmenées à l'hôpital après avoir été frappées par la foudre ou blessées dans l'effondrement de leur maison, a-t-il ajouté. Des pluies torrentielles, qui continuaient de s'abattre vendredi sur la région, ont balayé au moins trois districts jeudi soir, a déclaré le chef des secours, Aslam Chandio. Le bilan - qui fait état d'au moins 27 morts - risque de s'alourdir à mesure que les informations parviennent des villages reculés, difficiles d'accès pour les secouristes, a ajouté Anwar Kazmi, de l'organisation humanitaire pakistanaise Edhi charity, déployée sur place. Ces dernières années, les inondations, sécheresses et épisodes de smog, augmentant gravement la pollution de l'air, se succèdent au Pakistan. "Pris en tenaille entre ses voisins chinois et indiens bien plus industrialisés, le Pakistan porte le fardeau des conséquences du réchauffement climatique dans la région", affirme le climatologue pakistanais Qamar-Uz-Zaman Chaudhry, selon qui "tant l'Etat que la population doivent prendre la mesure du problème et agir rapidement". (Belga)