Dans son nouveau décret daté du 22 décembre, la présidence ouzbèke a justifié le report de cette mesure par son "incapacité" à "assurer la sécurité" des touristes sur son sol, notamment pour des raisons techniques. Quelques signes d'assouplissement de la part du président avait laissé espérer aux observateurs une ouverture progressive de ce pays, parmi les plus isolés au monde. Point de passage de la Route de la soie pendant des siècles, l'Ouzbékistan offre aux touristes plusieurs villes aux édifices époustouflants, comme Samarcande (sud), classée depuis 2001 au patrimoine mondiale de l'Humanité pour sa place du Régistan encadrée de trois universités des XVe et XVIIe siècles. (Belga)

Dans son nouveau décret daté du 22 décembre, la présidence ouzbèke a justifié le report de cette mesure par son "incapacité" à "assurer la sécurité" des touristes sur son sol, notamment pour des raisons techniques. Quelques signes d'assouplissement de la part du président avait laissé espérer aux observateurs une ouverture progressive de ce pays, parmi les plus isolés au monde. Point de passage de la Route de la soie pendant des siècles, l'Ouzbékistan offre aux touristes plusieurs villes aux édifices époustouflants, comme Samarcande (sud), classée depuis 2001 au patrimoine mondiale de l'Humanité pour sa place du Régistan encadrée de trois universités des XVe et XVIIe siècles. (Belga)