Pour améliorer l'enseignement de l'astronomie, l'Université de Namur a lancé le projet de réaménagement d'un observatoire permanent au coeur de la ville. Ce nouvel observatoire se trouve là où l'ancienne coupole fut érigée en 1882. L'observatoire est le projet de toute une communauté : outre l'Université, la communauté des alumnis et celle des Namurois ont encouragé cette initiative et l'ont soutenue financièrement dans le cadre d'une opération de crowdfunding.

Ce qui rend l'observatoire unique ce n'est pas que la position centrale, mais aussi l'équipement parfaitement adapté aux demandes d'un observatoire urbain. Dans la coupole entièrement automatisée se trouvent un télescope solaire de grand diamètre, permettant de voir en toute sécurité les phénomènes éruptifs à la surface du Soleil, un télescope à fort grossissement pour observer la Lune, les planètes et les petits objets du ciel, et une monture de haute précision, à entraînement magnétique, permettant le suivi très précis des astres, ainsi que la recherche d'astéroïdes, le suivi des satellites artificiels et des débris spatiaux. De plus, il y a un dispositif d'imagerie pour montrer les objets principaux du ciel profond en filtrant la pollution lumineuse, ce qui est d'une grande importance pour un observatoire en ville.

Un objectif de la construction d'un observatoire au centre-ville, c'est de permettre à un large public d'observer le ciel. Pour les étudiants, l'observatoire constitue un environnement idéal pour les travaux pratiques dans le cadre de leurs études, mais aussi pour la réalisation des projets personnels. L'observatoire permet également aux écoles primaires et secondaires de faire découvrir aux élèves, à travers divers projets pédagogiques, le monde de l'Astrologie. À l'occasion de divers évènements, le grand public aura gratuitement accès à l'observatoire pour des séances d'initiation.

L'Observatoire porte le nom d'un missionnaire, astronome et mathématicien jésuite né en 1644 à Namur : Antoine Thomas. En baptisant son observatoire a ce nom, l'Université de Namur place ce projet au coeur de l'histoire scientifique et pédagogique namuroise et y associe les valeurs d'ouverture et partage incarnées par cette figure emblématique de la région.

L'inauguration officielle et l'ouverture au public ont eu lieu ces 7 et 8 septembres dans le cadre de Journées du Patrimoine sur le thème "Le patrimoine sur son 31". La prochaine opportunité de découvrir l'observatoire est le Café des Sciences le 27 septembre.

Greta Pralle