"Nous sommes très choqués par les images. Mais nous ne les nions pas. Il est clair qu'elles ont été tournées chez nous", a réagi le CEO de Debra-Group, Thomas De Roover De Brauwer. L'entreprise a immédiatement lancé une enquête en interne et compte ensuite prendre des mesures appropriées. Une décision prise après que le groupe a découvert les images mercredi soir. Des mesures immédiates ont également été appliquées. "Le personnel a déjà été informé ce matin à 4h. Notre service de qualité va également commencer une surveillance constante en milieu de travail, ce qui se produit normalement de façon assez aléatoire", indique le CEO du groupe. "Nous suivrons cette affaire durant un certain temps. Nous souhaitons absolument nous assurer et garantir que ce genre de faits ne se reproduisent pas à l'avenir", conclut M. De Roover De Brauwer. Les images tournées en secret par Animal Rights montrent les actes de maltraitance dont sont victimes les porcs à leur arrivée à l'abattoir de Tielt et font état d'infractions à la législation relative à la protection des animaux au moment de leur abattage. L'organisation de défense des animaux a introduit une plainte auprès du parquet de Bruges à l'encontre de l'abattoir de Tielt. (Belga)

"Nous sommes très choqués par les images. Mais nous ne les nions pas. Il est clair qu'elles ont été tournées chez nous", a réagi le CEO de Debra-Group, Thomas De Roover De Brauwer. L'entreprise a immédiatement lancé une enquête en interne et compte ensuite prendre des mesures appropriées. Une décision prise après que le groupe a découvert les images mercredi soir. Des mesures immédiates ont également été appliquées. "Le personnel a déjà été informé ce matin à 4h. Notre service de qualité va également commencer une surveillance constante en milieu de travail, ce qui se produit normalement de façon assez aléatoire", indique le CEO du groupe. "Nous suivrons cette affaire durant un certain temps. Nous souhaitons absolument nous assurer et garantir que ce genre de faits ne se reproduisent pas à l'avenir", conclut M. De Roover De Brauwer. Les images tournées en secret par Animal Rights montrent les actes de maltraitance dont sont victimes les porcs à leur arrivée à l'abattoir de Tielt et font état d'infractions à la législation relative à la protection des animaux au moment de leur abattage. L'organisation de défense des animaux a introduit une plainte auprès du parquet de Bruges à l'encontre de l'abattoir de Tielt. (Belga)