L'Agence de gestion des catastrophes des Caraïbes (CDEMA), basée à la Barbade, fait état mercredi "d'au moins six personnes tuées" sur la base d'informations de radios amateurs locales. Le CDEMA a pu effectuer mardi un vol de reconnaissance aérienne et estime que "70-80% des constructions sont endommagées" avec des "dommages aux hôpitaux, routes et ponts", a indiqué le directeur de l'agence, Ronald Jackson. Les dégâts se chiffreront "en milliards de dollars" et affecteront "virtuellement chacun des 70.000 habitants", a-t-il ajouté. Un hélicoptère affrété par le CDEMA a dû renoncer à atterrir à La Dominique en raison des vents violents. Une autre mission de secours en provenance de Trinité-et-Tobago a également été annulée. Depuis Sainte-Lucie, la Croix-Rouge n'est pas parvenue à établir de communications avec La Dominique. "Toutes les lignes de communications sont coupées (...) De mon expérience, c'est la première fois - aucune communication. Tout le monde est très inquiet que la situation soit très, très mauvaise", s'est alarmée sa directrice, Terencia Gaillard. Les habitants de la Dominique "ont perdu tout ce qui pouvait être perdu" après le passage de l'ouragan Maria, avait affirmé mardi le Premier ministre de l'île des Caraïbes, Roosevelt Skerrit. (Belga)

L'Agence de gestion des catastrophes des Caraïbes (CDEMA), basée à la Barbade, fait état mercredi "d'au moins six personnes tuées" sur la base d'informations de radios amateurs locales. Le CDEMA a pu effectuer mardi un vol de reconnaissance aérienne et estime que "70-80% des constructions sont endommagées" avec des "dommages aux hôpitaux, routes et ponts", a indiqué le directeur de l'agence, Ronald Jackson. Les dégâts se chiffreront "en milliards de dollars" et affecteront "virtuellement chacun des 70.000 habitants", a-t-il ajouté. Un hélicoptère affrété par le CDEMA a dû renoncer à atterrir à La Dominique en raison des vents violents. Une autre mission de secours en provenance de Trinité-et-Tobago a également été annulée. Depuis Sainte-Lucie, la Croix-Rouge n'est pas parvenue à établir de communications avec La Dominique. "Toutes les lignes de communications sont coupées (...) De mon expérience, c'est la première fois - aucune communication. Tout le monde est très inquiet que la situation soit très, très mauvaise", s'est alarmée sa directrice, Terencia Gaillard. Les habitants de la Dominique "ont perdu tout ce qui pouvait être perdu" après le passage de l'ouragan Maria, avait affirmé mardi le Premier ministre de l'île des Caraïbes, Roosevelt Skerrit. (Belga)