"Si nous ne voulons pas d'une situation de crise humanitaire aux Etats-Unis nous devons prendre des mesures immédiates", a assuré M. Rosello lors d'une conférence de presse dans la capitale San Juan. "Si nous voulons éviter un exode massif, nous devons agir", a-t-il martelé, invitant le Congrès américain "à prendre rapidement des mesures". "L'ampleur de cette catastrophe est énorme", a-t-il assuré, rappelant que l'île se trouvait dans une situation économique compliquée. La dette du territoire est abyssale et dépasse les 70 milliards de dollars. Porto Rico, où l'ouragan a fait au moins 13 morts, a fait face à des inondations, des pluies torrentielles et le réseau de télécommunications y est presque entièrement détruit. De son côté, la Maison Blanche a rejeté lundi les critiques sur sa réaction jugée par certains trop timorée face aux dégâts dévastateurs de Maria. "Notre réaction a été sans précédent en termes de déblocage de fonds fédéraux pour les habitants de Porto Rico et d'ailleurs qui ont été frappés par ces tempêtes", a déclaré Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de l'exécutif américain. Après le passage de l'ouragan Harvey, Donald Trump s'est rendu au Texas deux fois en une semaine. Il s'est également rendu en Floride après le passage de la tempête Irma. Il a promis de se rendre prochainement sur place mais aucune date n'a été fixée à ce stade. (Belga)

"Si nous ne voulons pas d'une situation de crise humanitaire aux Etats-Unis nous devons prendre des mesures immédiates", a assuré M. Rosello lors d'une conférence de presse dans la capitale San Juan. "Si nous voulons éviter un exode massif, nous devons agir", a-t-il martelé, invitant le Congrès américain "à prendre rapidement des mesures". "L'ampleur de cette catastrophe est énorme", a-t-il assuré, rappelant que l'île se trouvait dans une situation économique compliquée. La dette du territoire est abyssale et dépasse les 70 milliards de dollars. Porto Rico, où l'ouragan a fait au moins 13 morts, a fait face à des inondations, des pluies torrentielles et le réseau de télécommunications y est presque entièrement détruit. De son côté, la Maison Blanche a rejeté lundi les critiques sur sa réaction jugée par certains trop timorée face aux dégâts dévastateurs de Maria. "Notre réaction a été sans précédent en termes de déblocage de fonds fédéraux pour les habitants de Porto Rico et d'ailleurs qui ont été frappés par ces tempêtes", a déclaré Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de l'exécutif américain. Après le passage de l'ouragan Harvey, Donald Trump s'est rendu au Texas deux fois en une semaine. Il s'est également rendu en Floride après le passage de la tempête Irma. Il a promis de se rendre prochainement sur place mais aucune date n'a été fixée à ce stade. (Belga)