"Nous ne laissons rien au hasard", avait tweeté le président précédemment, assurant que les autorités des "villes, des Etats et fédérales" travaillaient bien ensemble. En milieu de journée samedi, le centre national des ouragans (NHC) a appelé les habitants à ne "pas se concentrer sur le fait qu'Harvey est désormais une tempête tropicale (et plus un ouragan, NDLR)". "Une inondation catastrophique est toujours en train de se préparer", prévenait le centre, qui a indiqué dans l'après-midi que la tempête semblait "à peine" se déplacer, ce qui est une mauvaise nouvelle car cela signifie que les mêmes zones pourraient faire face à plusieurs jours de précipitations intenses. Le NHC classe dans ses prévisions les cyclones tropicaux en différentes catégories, qui vont de la dépression tropicale à l'"ouragan majeur", en fonction de la force du vent. Un avertissement de "tempête tropicale" comme celui qui concerne actuellement Harvey correspond à des vents entre 39 et 73 mph, soit entre 63 km/h et 117 km/h. L'ouragan est un cran au-dessus. A 16h00 locale (23h00 HB), le NHC indiquait observer que le vent baissait, mais prévenait que le danger restait réel et se poursuivrait, dû essentiellement "aux fortes pluies sur une grande partie du sud-est du Texas" et aux "ondes de tempête sur des portions de la côte texane". Des inondations "catastrophiques" et représentant un danger pour la vie des habitants, sont attendues sur le centre de la côte texane et au-dessus, alors que le phénomène se déplace lentement en direction nord, nord-est. A 19h00 (2h00 samedi matin HB), le NHC rapportait sur la côte texane des vents soutenus de 97 km/h. (Belga)

"Nous ne laissons rien au hasard", avait tweeté le président précédemment, assurant que les autorités des "villes, des Etats et fédérales" travaillaient bien ensemble. En milieu de journée samedi, le centre national des ouragans (NHC) a appelé les habitants à ne "pas se concentrer sur le fait qu'Harvey est désormais une tempête tropicale (et plus un ouragan, NDLR)". "Une inondation catastrophique est toujours en train de se préparer", prévenait le centre, qui a indiqué dans l'après-midi que la tempête semblait "à peine" se déplacer, ce qui est une mauvaise nouvelle car cela signifie que les mêmes zones pourraient faire face à plusieurs jours de précipitations intenses. Le NHC classe dans ses prévisions les cyclones tropicaux en différentes catégories, qui vont de la dépression tropicale à l'"ouragan majeur", en fonction de la force du vent. Un avertissement de "tempête tropicale" comme celui qui concerne actuellement Harvey correspond à des vents entre 39 et 73 mph, soit entre 63 km/h et 117 km/h. L'ouragan est un cran au-dessus. A 16h00 locale (23h00 HB), le NHC indiquait observer que le vent baissait, mais prévenait que le danger restait réel et se poursuivrait, dû essentiellement "aux fortes pluies sur une grande partie du sud-est du Texas" et aux "ondes de tempête sur des portions de la côte texane". Des inondations "catastrophiques" et représentant un danger pour la vie des habitants, sont attendues sur le centre de la côte texane et au-dessus, alors que le phénomène se déplace lentement en direction nord, nord-est. A 19h00 (2h00 samedi matin HB), le NHC rapportait sur la côte texane des vents soutenus de 97 km/h. (Belga)