Les deux foyers se trouvent pour l'un près d'Entebbe, sur les rives du lac Victoria non loin de Kampala, et pour l'autre dans le district de Masaka, à environ 120 km à l'ouest de Kampala, selon la même source. Il s'agit d'une première pour l'Ouganda, a souligné le ministre de l'Agriculture, des animaux et de la pêche, Christopher Kibazanga qui n'a toutefois pas précisé à quelle souche du virus le pays était confronté. Outre des oiseaux migrateurs sur le lac Victoria, le virus a également infecté cinq canards d'élevage et une poule dans le district de Masaka, conduisant les autorités à demander aux éleveurs de rentrer leurs volailles, pour limiter les contacts avec les oiseaux migrateurs. Au total, 51 pays dans le monde, dont plusieurs pays africains, ont déclaré en 2016 des foyers "d'influenza aviaire" à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) provenant de plusieurs souches virales, contre 40 pays en 2015. (Belga)

Les deux foyers se trouvent pour l'un près d'Entebbe, sur les rives du lac Victoria non loin de Kampala, et pour l'autre dans le district de Masaka, à environ 120 km à l'ouest de Kampala, selon la même source. Il s'agit d'une première pour l'Ouganda, a souligné le ministre de l'Agriculture, des animaux et de la pêche, Christopher Kibazanga qui n'a toutefois pas précisé à quelle souche du virus le pays était confronté. Outre des oiseaux migrateurs sur le lac Victoria, le virus a également infecté cinq canards d'élevage et une poule dans le district de Masaka, conduisant les autorités à demander aux éleveurs de rentrer leurs volailles, pour limiter les contacts avec les oiseaux migrateurs. Au total, 51 pays dans le monde, dont plusieurs pays africains, ont déclaré en 2016 des foyers "d'influenza aviaire" à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) provenant de plusieurs souches virales, contre 40 pays en 2015. (Belga)