Après huit ans et demi de mise au point, le nano-satellite Oufti-1, réalisé par une quarantaine d'étudiants liégeois, est sur le point de découvrir l'espace. Pour s'élever dans le ciel, il sera aidé par la doyenne des fusées, Soyouz. Deux autres CubeSat, un italien et un danois, feront également partie du voyage. Ces nano-satellites ont tous été conçus par des étudiants européens dans le cadre du programme "Fly Your Satellite" de l'ESA, qui vise à stimuler les vocations scientifiques. Oufti-1 (acronyme pour Orbital Utility For Telecommunication Innovations) mesure 10 cm de côté, pèse un kilo et développe une puissance d'un watt. Equipé d'une multitude de technologies de pointe (panneaux solaires, batterie avec régulation technique, système de télécommunication, etc.), le premier nano-satellite belge devra remplir deux missions. La première sera de servir de relais dans l'espace pour les radioamateurs utilisant le système de télécommunication numérique D-STAR. La deuxième sera de tester de nouvelles cellules solaires à haut rendement. Oufti-1 sera placé sur une orbite elliptique inclinée de 98°, à une altitude comprise entre 450 et 660 km de la terre. Il devrait avoir une durée de vie opérationnelle d'environ deux ans. Pour célébrer l'événement, l'Université de Liège organise une soirée couronnée par la retransmission en direct du lancement prévu à 23h02 heure belge (18h02 à Kourou). Le lancement d'Oufti-1 sera aussi télévisé puisque RTC Télé Liège consacrera un direct à l'événement, à partir de 22h00 jusqu'au lancement. (Belga)

Après huit ans et demi de mise au point, le nano-satellite Oufti-1, réalisé par une quarantaine d'étudiants liégeois, est sur le point de découvrir l'espace. Pour s'élever dans le ciel, il sera aidé par la doyenne des fusées, Soyouz. Deux autres CubeSat, un italien et un danois, feront également partie du voyage. Ces nano-satellites ont tous été conçus par des étudiants européens dans le cadre du programme "Fly Your Satellite" de l'ESA, qui vise à stimuler les vocations scientifiques. Oufti-1 (acronyme pour Orbital Utility For Telecommunication Innovations) mesure 10 cm de côté, pèse un kilo et développe une puissance d'un watt. Equipé d'une multitude de technologies de pointe (panneaux solaires, batterie avec régulation technique, système de télécommunication, etc.), le premier nano-satellite belge devra remplir deux missions. La première sera de servir de relais dans l'espace pour les radioamateurs utilisant le système de télécommunication numérique D-STAR. La deuxième sera de tester de nouvelles cellules solaires à haut rendement. Oufti-1 sera placé sur une orbite elliptique inclinée de 98°, à une altitude comprise entre 450 et 660 km de la terre. Il devrait avoir une durée de vie opérationnelle d'environ deux ans. Pour célébrer l'événement, l'Université de Liège organise une soirée couronnée par la retransmission en direct du lancement prévu à 23h02 heure belge (18h02 à Kourou). Le lancement d'Oufti-1 sera aussi télévisé puisque RTC Télé Liège consacrera un direct à l'événement, à partir de 22h00 jusqu'au lancement. (Belga)