La Belgique poursuivra et étendra sa participation à la mission de l'Otan en 2018, tant au siège de l'Alliance à Kaboul qu'au commandement de Masar-E-Sharif, grande ville du nord afghan, où les forces belges apportent un soutien au contingent allemand. Environ huit soldats demeureront à Kaboul comme membres du personnel du quartier général de 'Resolute Support' afin d'effectuer des tâches de sécurité et de renseignement. Au commandement de Masar-E-Sharif, près de 45 militaires belges assureront des fonctions de soutien. Dès mi-mars prochain, une quarantaine de soldats belges prendront le contrôle de la zone de sécurité situé à proximité de la base. Près de 85 militaires belges seront ainsi impliqués dans la mission d'entraînement, de conseil et d'assistance au commandement de Masar-E-Sharif. L'envoi de soldats supplémentaires figure dans le plan opérations 2018 qui a été approuvé vendredi matin devant le conseil des ministres. Le feu vert au renforcement des troupes belges à la mission de l'Otan survient au lendemain de la réunion des 29 ministres de la Défense de l'Alliance, au cours de laquelle le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a annoncé que près de 3.000 soldats supplémentaires allaient renforcer les rangs de la mission 'Resolute Support' au cours de l'année 2018. L'Otan n'a pas encore finalisé le nombre de ses renforts en Afghanistan. Le patron de l'Otan veut une répartition égale entre troupes alliées et américaines. L'Alliance demande des efforts supplémentaires de la part des alliés et de la Belgique, alors que la situation s'est aggravée dans le pays. Les talibans multiplient, depuis plusieurs mois les attaques contre l'armée et les attentats. (Belga)

La Belgique poursuivra et étendra sa participation à la mission de l'Otan en 2018, tant au siège de l'Alliance à Kaboul qu'au commandement de Masar-E-Sharif, grande ville du nord afghan, où les forces belges apportent un soutien au contingent allemand. Environ huit soldats demeureront à Kaboul comme membres du personnel du quartier général de 'Resolute Support' afin d'effectuer des tâches de sécurité et de renseignement. Au commandement de Masar-E-Sharif, près de 45 militaires belges assureront des fonctions de soutien. Dès mi-mars prochain, une quarantaine de soldats belges prendront le contrôle de la zone de sécurité situé à proximité de la base. Près de 85 militaires belges seront ainsi impliqués dans la mission d'entraînement, de conseil et d'assistance au commandement de Masar-E-Sharif. L'envoi de soldats supplémentaires figure dans le plan opérations 2018 qui a été approuvé vendredi matin devant le conseil des ministres. Le feu vert au renforcement des troupes belges à la mission de l'Otan survient au lendemain de la réunion des 29 ministres de la Défense de l'Alliance, au cours de laquelle le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a annoncé que près de 3.000 soldats supplémentaires allaient renforcer les rangs de la mission 'Resolute Support' au cours de l'année 2018. L'Otan n'a pas encore finalisé le nombre de ses renforts en Afghanistan. Le patron de l'Otan veut une répartition égale entre troupes alliées et américaines. L'Alliance demande des efforts supplémentaires de la part des alliés et de la Belgique, alors que la situation s'est aggravée dans le pays. Les talibans multiplient, depuis plusieurs mois les attaques contre l'armée et les attentats. (Belga)