C'est le premier Oscar dans une catégorie d'interprétation pour Brad Pitt (56 ans), qui avait déjà raté le coche trois fois. Laura Dern a déjà décroché cinq Golden Globes, mais c'est le premier Oscar pour la comédienne qui fêtera lundi ses 53 ans et qui avait été nommée pour la première fois en 1992 pour "Rambling Rose". L'Académie des arts et sciences du cinéma remet au total 24 statuettes dorées au cours de cette cérémonie, où "1917", film de guerre du Britannique Sam Mendes, et "Parasite", comédie noire du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho, font figure de grands favoris. La cérémonie s'est ouverte avec un numéro mené par l'excentrique Janelle Monae et une troupe de Jokers dansant. Iconoclaste assumée, la chanteuse noire n'a pas manqué de se joindre aux critiques sur le manque de diversité dans la sélection des Oscars, un reproche récurrent. Hormis la Britannique Cynthia Erivo ("Harriet"), tous les acteurs et actrices en lice cette année sont blancs et aucune femme n'a été retenue chez les réalisateurs. Avant le début de la cérémonie, l'actrice israélo-américaine Natalie Portman a fait une apparition remarquée sur le tapis rouge. Elle arborait une cape noire de la maison Dior sur laquelle figuraient les noms de réalisatrices oubliées des Oscars. "J'ai voulu rendre hommage à ma manière aux femmes qui n'ont pas été reconnues pour leur incroyable travail cette année", a-t-elle soufflé à un journaliste du Times devant le Dolby Theater à Hollywood. (Belga)

C'est le premier Oscar dans une catégorie d'interprétation pour Brad Pitt (56 ans), qui avait déjà raté le coche trois fois. Laura Dern a déjà décroché cinq Golden Globes, mais c'est le premier Oscar pour la comédienne qui fêtera lundi ses 53 ans et qui avait été nommée pour la première fois en 1992 pour "Rambling Rose". L'Académie des arts et sciences du cinéma remet au total 24 statuettes dorées au cours de cette cérémonie, où "1917", film de guerre du Britannique Sam Mendes, et "Parasite", comédie noire du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho, font figure de grands favoris. La cérémonie s'est ouverte avec un numéro mené par l'excentrique Janelle Monae et une troupe de Jokers dansant. Iconoclaste assumée, la chanteuse noire n'a pas manqué de se joindre aux critiques sur le manque de diversité dans la sélection des Oscars, un reproche récurrent. Hormis la Britannique Cynthia Erivo ("Harriet"), tous les acteurs et actrices en lice cette année sont blancs et aucune femme n'a été retenue chez les réalisateurs. Avant le début de la cérémonie, l'actrice israélo-américaine Natalie Portman a fait une apparition remarquée sur le tapis rouge. Elle arborait une cape noire de la maison Dior sur laquelle figuraient les noms de réalisatrices oubliées des Oscars. "J'ai voulu rendre hommage à ma manière aux femmes qui n'ont pas été reconnues pour leur incroyable travail cette année", a-t-elle soufflé à un journaliste du Times devant le Dolby Theater à Hollywood. (Belga)